Partager ce Post

News / Politique

Atangana et consorts ne figurent pas sur la liste des prisonniers politiques

Atangana et consorts ne figurent pas sur la liste des prisonniers politiques

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) sera inlassablement là pour rappeler au dictateur Camerounais Paul BIYA (85 ans dont 35 de règne) au premier devoir d’un «démocrate»: laisser autant libre ses opposants comme ses concurrents dans leurs choix; prendre le risque de les affronter dans des élections libres et transparentes.

Nul besoin de les éliminer en instrumentalisant la justice.
Devoir en effet présenter au quotidien la vraie nature dictatoriale d’un régime qui se présente à la face du monde comme un modèle de « démocratie apaisée », rappeler l’élimination judiciaire et carcérale que son créateur Paul BIYA réserve systématiquement à ses rivaux potentiels désignés comme des « prévaricateurs de la fortune publique » …n’est hélas pas toujours un exercice facile sous le tintamarre de la propagande officielle et l’achat systématique des consciences au Cameroun.

Mais nous continuons inlassablement de le faire. Parce que le silence est la pire des sentences pour un prisonnier d’opinion. Il participe largement à la banalisation du crime politique particulièrement au Cameroun.

MESDAMES, MESSIEURS,

Nous vous invitons à toujours mettre des noms et des visages derrières la propagande politique parfaitement huilée du régime en place au Cameroun depuis 35 ans, notamment lorsqu’il prétend mener une lutte sans merci contre la corruption hélas souvent à tête chercheuse, faite d’accusations cousues de toutes pièces, de procès kafkaïens, et de condamnations arbitraires en cascade (les fameux procès à tiroirs).

POUR LE CL2P VOICI LES PRINCIPALES VICTIMES DE L’ARBITRAIRE POLITIQUE ET JUDICIAIRE AU CAMEROUN:

1. Marafa HAMIDOU YAYA

2. Jean Marie ATANGANA MEBARA

3. Urbain OLANGUENA AWONO

4. Aboubakary SIDDIKI

5. Polycarpe ABAH ABAH

6. Mohammed IYA

7. Zacchaëus FORJINDAM fonjidam

8. Yves Michel FOTSO

09. Chief Ephraïm INONI

10. Achille ZOGO ANDELA

11. David EBOUTOU

12. Patrick SAPACK

13. MANCHO BIBIXY, le leader de la «Coffin Révolution», ainsi que tous les activistes anglophones séquestrés dans les geôles de la république du Cameroun, à la suite de la rupture unilatérale du processus de dialogue sur la crise anglophone par le gouvernement de Paul BIYA.

Voici la liste actualisée des détenus anglophones incarcérés à la prison centrale de kodengui à Yaoundé – Membres du Parlement Anglophone – après la libération vendredi 01 septembre 2017 de 55 autres, puis la dernière vague d’arrestations arbitraires consécutives à la révolte pacifique du 01 octobre 2017 (Source: Patrice Nganang)

1. Mancho Bibixy Che

2. Penn Terrence Khan

2. Conrad Tsi

4. Ngalim Felix Safeh

5. Aselacha Martin

6. Tamngwa Malvin

7. Yah Emile Agwe

8. Kingah Valentine

9. Aaah Dzenyagha Thomas

10. Esono Wakemba

11. Elobwede Van Kingsly

12. Bezeng Marvin

13. Nyuforam Eugene

14. Anyangawei Nelly

15. Bayong Eugene

16. Tayo Livite

17. Njinou Titus

18. Numfor Godloze

19. Wirba Bruno

20. Ngwa Kingsley

21. Fonyu Terence

22. Ngwa Joseph N.

23. Ade Kenneth

24. Fabian Vishigwo

25. Ayuk Ottu C.

26. Awanatowo Zack

27. Lopte Jacob

28. Fung Calemba

29. Atanga Durand

30. George N. Tang

31. Tangem Thomas

32. Bossi Vincent

33. Ngwa Louis

34. Fun Luther

35. Martha Fomuyong (female)

36. Germaine Dzenjo (female)

37. Esua Norbert

38. Kwalar Marvin

39. Musa Benjamin

40. Fongod Richard

41. Any Divine

42. Sunday Justus

43. Dobgima Frederick

44. Aaah Rostand

45. Nchotu Stephen

46. Taminang Ephraim

47. Atoh Benjamon

48. Kama Jude

49. Soh Raoul

50. Zemo Collins

51. Yarayem Paul

52. Nsoh Binda

53. Ambe Ivo

54. Akongwi Charles

55. Ngwa Peter

56. Nah George

57. Peter Sullivan

58. Tse Bruno

60. Ngu Gabriel

61. Mofor Ngwa

62. Aaah Godlove

63. Wemjeh Jude

64. Kwateh Edmond

65. Tita Georges

66. Ndifor Richard

67. Dzekashu Protus

68. Bangu Collins

69. Tension Leonard

70. Kahn Marcel

71. Boma Anthony

72. Fun Leslie

73. Tse Clarence

74. Akuma Desmond

75. Owen Smith

76. Cyril Berinyuy

77. Lendzemol Platini

78. Soh Gabriel

79. Tse Noel

80. Kingsley Lekumzy

81. Nfam Ivo

82. Bah Paulinus

83. Yuka Edward

84. Tsimungu Emmanuel

85. Eric Yufenyuy

86. Akembom Divide

87. Vintar Bertrand

88. Windzerem Clifford

89. Tikum Moses

90. Jonson Babila

91. Tanye Eric

92. Zobou Jean Claude

93. Mbah Stephen

94. Ernest Lontum

95. Fon Evaristus

96. Ndamen Julius

97. Ndeucha Jean Flobbe

98. Kpuyuf Etienne

99. Babila Vena

100. Nji Victor Tembe

101. Bang Ramsey Jafara

102. Tabju Noel Bobga

103. Fomusoh Ivo Feh

104. Fri Christelle

105. Simon Nde Che

106. Elijah Che Nde

Principal prison

1. Acha Constantine Atolambai

2. Myalum Gangti Gilbert

3. Nyonbella Bakery Feh

4. Atanga Celestine Ngu

5. Fr. Andrew Ambeazieh Ofembe

6. Nche Benjamin Amuabo

7. Mbuh Rene Nsuh

8. Such Funwie Paul Vincent

9. Tabe Edward Fomdoh

10. Fomuki Fabian Fomusuro

11. Kisob Bertin

12. Asah Patrick Ndangoh

13. Divine Yuyuh Dzekem

14. Tanwum Kechawa Sylva

15. Ndasi Alfred Ngyah

16. Dr. Eric Mom Take

17. Che Chi Joseph

18. Afuh Nivelle Nfoh

19. Azah Levis Gob

Tous sont membres du Parlement Anglophone de Kondengui, à Yaoundé

Nous nous insurgerons toujours contre les relaxes sélectives et continuerons d’exiger la libération inconditionnelle de tous les activistes anglophones séquestrés dans les geôles de la dictature de Yaoundé – dont le leader de « Coffin Révolution » MANCHO BIBIXY – à la suite du vaste mouvement de désobéissance civile observé dans les deux régions anglophones du Cameroun depuis le 11 octobre 2016.

Au moment où la climat social est particulièrement tendu, notamment au Cameroun anglophone, alors même qu’aucun signe d’une transition ou alternance politique n’est visible – ce, après 35 interminables années d’une implacable dictature – nous formulons le vœux d’une libération immédiate de tous ces prisonniers d’opinion, officiellement présentés comme des prisonniers de droit commun dans ce pays, et qui rentrent tous dans les critères objectifs établis par notre organisation. Parce que nous considérons qu’aucune république ne doit prospérer dans le verrouillage institutionnel et la combine électorale permanente, l’imposture judiciaire systémique et les détentions arbitraires; pas plus qu’elle ne peut se résigner dans une culture du crime politique à des fins de pérennisation d’une dictature.
Monsieur Le Président BIYA, Libérez tous les prisonniers politiques du Cameroun, et Laissez tous les candidats – qui le veulent – postuler librement à l’investiture suprême. Il reviendra alors aux seul-e-s Camerounais-e-s de choisir en toute transparence le prochain locataire du Palais de l’Unité.

Source: https://www.cameroonweb.com/CameroonHomePage/NewsArchive/Atangana-et-consorts-ne-figurent-pas-sur-la-liste-des-prisonniers-politiques-436041

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…