Partager ce Post

Afrique Actualités / StartUp & Business

TripAfrique, le leader de la réservation de tickets de bus en Afrique

TripAfrique, le leader de la réservation de tickets de bus en Afrique

D’origine ivoirienne, Adama Touré est un briscard du marché financier européen. Avant de faire ses 10 années d’expérience, il a été diplômé de l’Executive MBA HEC Paris, détenteur de l’Advanced Certificate in Services du WP Carey School of Business aux Etats-Unis et titulaire d’un DEA en mathématiques appliquées à l’Université d’Abidjan. Sympathique, travailleur et très ambitieux, ce père de trois enfants se consacre désormais au développement d’opportunités en Afrique par l’investissement, la création de sociétés, d’emplois stables et la promotion de l’entreprenariat sur le continent.

Magazine InAfrik : Quelle anecdote sous-tend la création de TripAfrique ?

Adama Touré : En tant que gérant de portefeuilles spécialisé sur les marchés émergents à Paris, puis à Londres, j’étais amené à me déplacer régulièrement en Afrique. Je rencontrais des difficultés dans l’organisation des déplacements entre deux villes. Par exemple, pour aller de Saint-Louis au Sénégal à Odienné en Côte d’Ivoire, il faut solliciter le concours de ses contacts locaux pour s’orienter. Ce qui est simple et facile à faire en Europe ou en Amérique du nord, est extrêmement compliqué sur un continent de plus d’1, 2 milliards d’habitants. Par ailleurs en Afrique, il est difficile d’avoir des informations sur les lieux ou œuvres touristiques à visiter. D’où l’idée de créer cette plateforme qui agrège les informations de voyages et de promotion du tourisme.

Quels problèmes voulez-vous régler en investissant dans le transport en Afrique ?

Le transport est le premier vecteur de connexion entre les peuples. Ainsi, les populations devraient aisément interagir en reliant Koudougou (Burkina Faso) à Johannesburg (Afrique du Sud) ou Kairouan (Tunisie) à Goma (RDC). Il permet également le développement du tourisme et donc la création d’emplois pour les populations locales, améliorant ainsi leur condition de vie. Je souhaite ainsi participer concrètement à l’intégration et au développement économique de notre continent.

Mon ambition est que d’ici « 2023, on dise qu’il est plus facile de se déplacer en Afrique qu’il y a 5 ans » en apportant l’innovation qui transformera ce secteur comme le mobile money l’a fait dans le paiement en Afrique. J’ai commencé avec un autofinancement mais je serai amené à lever, au besoin, des fonds dans le futur.

A lire: Save Dakar, l’initiative citoyenne du photographe Sénégalais Mandione Laye Kébé pour sortir l’Afrique de l’enfer

TripAfrique, est-ce la version africaine de Trip Advisor en Amérique ?

Mieux, c’est une combinaison de Tripadvisor et Kayak (ou Liligo). TripAfrique permet d’avoir les informations utiles pour promouvoir les lieux touristiques, mais également de pouvoir payer pour ses déplacements sur le continent. Dans un premier temps, nous nous focalisons sur le bus car 80% des Africains utilisent ce moyen. Nous voulons avoir plus d’impacts positifs sur cette population.

A travers cette plateforme, quels services proposez-vous ?

TripAfrique permet de réserver et payer en ligne vos billets de transport sur le continent. Ainsi, elle permet au voyageur de comparer les différents tarifs, horaires et moyens de déplacement. Il peut ainsi mieux organiser ses voyages. La plateforme est configurée pour être bien adaptée aux réalités locales. Ainsi, le voyageur peut payer pour son ticket ou pour un proche dans une autre région par carte de crédit, mobile money et par espèces. Il reçoit son ticket par SMS et/ou email.

Par ailleurs, sur son espace blog, TripAfrique promeut des destinations touristiques locales peu connues du grand public avec les informations utiles. Pour accéder à nos services, il suffit de vous connecter au site : https://www.tripafrique.com. A travers cette plateforme, nous voulons donner une autre image positive de notre continent. Les richesses sont immenses et il nous revient de donner envie de venir aux touristes de les visiter.

Lire la suite de l’article sur Magazine InAfrik

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…